Fragmente

Sofia Jupither - texte Lars Norén

Première le 25 octobre 2012 | Folkteatern Göteborg

Des gens invisibles dans une ville invisible.

Un chauffeur de taxi essaie d'oublier ses souvenirs des Balkans. Une infirmière est enceinte du mari d'une autre. Un ado ne veut rien avoir à faire avec son père et se peint le visage en noir. Une maman va au supermarché faire les courses de la semaine. Une femme est soignée par son mari chez eux. Il a une liaison avec une voisine. Un gars emmène sa sœur en voyage d'un jour au Danemark. Une mère cache son fils adulte dans la garde-robe. Une fille essaie d'avoir une conversation avec sa mère, c'est distant…

En une série de scènes brèves, nous rencontrons diverses personnes qui vivent proches les uns des autres dans la même ville et sont pourtant complètement ou partiellement invisibles les uns aux autres. Les gens invisibles et les destinées humaines dont sinon on ne parlerait pas sont amenés à la lumière. Que se passe-t-il à l'intérieur de nos frères humains que nous croisons tous les jours dans la rue ? Ce qui est toujours présent.

Coproduction : Folkteatern/Göteborg, Théâtre National/Bruxelles en collaboration avec l'Odéon-Théâtre de l’Europe/Paris, et le Teatro de La Abadía/Madrid.

L'atelier citoyen Moving cities Göteborg a accompagné la création et sa tournée.